Cet indicateur correspond à l’indicateur du Programme des Indicateurs canadiens de durabilité de l’environnement Aires conservées au Canada.

Sous-catégories

Choisissez des catégories dans les listes déroulantes ci-dessous pour voir différentes répartitions des données. Certaines ne seront pas disponibles jusqu'à ce qu'un niveau supérieur soit choisi.

Télécharger Headline CSV Télécharger toutes les données (CSV)

Télécharger le CSV source pour les désagrégations

Données d'en-tête

Source(s): Environnement et Changement climatique Canada

Zone géographique: Canada

Unité de mesure: Pourcentage

La section ci-dessous fournit une description de l’indicateur.

Nom de l'indicateur

Proportion d’aires marines et côtières conservées

Nom de la cible

Conserver 25 % des océans canadiens d’ici 2025, pour atteindre 30 % d’ici 2030

Description de l'indicateur

Cet indicateur mesure la proportion d’aires marines et côtières conservées. Les aires conservées sont des terres et des eaux dont l’utilisation est restreinte. Les aires conservées comprennent les aires protégées et d’autres mesures de conservation efficaces par zone. Environnement et Changement climatique Canada (ECCC)

Couverture géographique

Canada

Unité de mesure

Pourcentage

Calculs

On estime la superficie conservée au moyen d’une analyse géographique fondée sur les limites déclarées, en tenant compte des chevauchements. (ECCC)

Commentaires et limites

L'accès aux terres ou à l'eau et leur utilisation à l'intérieur d'une aire conservée sont restreints, principalement dans le but de conserver la nature (par exemple, un parc, une aire de conservation ou une réserve faunique). D'autres mesures de conservation efficaces par zone sont également gérées à long terme de manière à assurer la conservation efficace de la biodiversité. Cependant, les aires de conservation peuvent avoir été établies à d'autres fins. Dans certains cas, certaines activités commerciales et l'exploitation de ressources biologiques peuvent être permises tant qu'il n'y ait pas d'impact négatif majeur sur les objectifs de conservation de l'aire.

Les tendances sont estimées en fonction de la date à laquelle un site a été établi, plutôt que de la date à laquelle il a été reconnu comme une aire protégée ou une autre mesure de conservation efficace par zone (AMCEZ). Ainsi, les totaux d'une année précédente peuvent changer à mesure que les données sont mises à jour.

Les données sont régulièrement révisées et mises à jour. L'exhaustivité de la base de données est constamment améliorée à mesure que les aires conservées existantes sont examinées et ajoutées à la base de données, le cas échéant. (ECCC)

Retour en haut